Abdelamalek Sellal : « l'Algérie est prête à régler ses différends avec le Maroc » | Accueil |Toute l'Actualité et le Buzz en Algérie
samedi, janvier 20

Abdelamalek Sellal : « l’Algérie est prête à régler ses différends avec le Maroc »


L’Algérie est prête à « régler ses différends d’une manière pacifique » avec le Maroc, a déclaré le premier ministre Abdelmalek Sellal dans un entretien au quotidien saoudien basé à Londres Asharq al-Amsat, publié ce vendredi 11 novembre. « Le Maroc est un pays voisin et frère. Nous avons quelques désaccords en suspens. Il y a une divergence de vision. Nous préférons en Algérie une approche globale et un dialogue direct pour régler toutes les questions, d’autant qu’il s’agit de dossiers précis et notre pays est prêt à les régler d’une façon sérieuse et pacifique », a affirmé Sellal, qui effectuera une visite officielle en Arabie saoudite du 15 au 16 novembre.

Le premier ministre a rappelé que la décision de l’Algérie de fermer des frontières terrestres a été prise en réponse à la « décision unilatérale » du Maroc d’imposer un visa aux Algériens. Sur le conflit du Sahara occidental, Sellal a réitéré la position officielle de l’Algérie. « La question du Sahara occidental fait l’objet d’un processus politique de négociation entre le Maroc et le Front Polisario sur la base du principe du droit à l’autodétermination. Mon pays soutient ce processus et le respecte et espère une fin rapide des négociations et une solution finale et juste à ce conflit », a expliqué le Premier ministre.

Relations avec l’Arabie saoudite

Le premier ministre qui effectuera une visite officielle en Arabie saoudite du 15 au 16 novembre a évoqué « l’excellence » des relations avec Riyad et « la place particulière du peuple saoudien et du roi Salmane » chez les Algériens. Sellal a également évoqué « le modèle d’intégration régionale » que représente le Conseil de coopération du Golfe (CCG). Il a exprimé la disponibilité de l’Algérie à développer ses relations avec le royaume wahabite et ouvrir les portes aux investisseurs saoudiens souhaitant s’installer dans notre pays.

Lutte contre le terrorisme

Sur la détérioration de la situation sécuritaire dans les pays voisins, Sellal assure que l’Algérie ne considère pas ses frontières comme une « source d’inquiétude ou de danger ». « Nous sommes fiers et honorés de tous nos voisins et nous sommes convaincus que nos frères en Libye et au Mali vont traverser cette période difficile à travers des processus de dialogue national qui sauvegarde l’unité du peuple, du territoire et la souveraineté nationale », a-t-il dit. Le premier ministre a assuré que « l’ANP et les autres corps de sécurité algériens sont prêts pour assurer la sécurité des biens et des personnes sur tout le territoire national ».

« Ils ont prouvé leur capacité à anéantir toute menace à la sécurité nationale ou tentative d’atteinte à son intégrité territoriale », a ajouté Sellal, en insistant sur l’expérience algérienne dans la lutte contre le terrorisme. « L’expérience algérienne de la lutte contre le terrorisme est un exemple et une référence reconnue par les Nations unies et des gouvernements qui demandent des conseils à l’Algérie dans ce domaine », a souligné le premier ministre.

Source: www.tsa-algerie.com

A découvrir aussi