Al Baraka lancera un crédit sans intérêt en septembre | Accueil |Toute l'Actualité et le Buzz en Algérie
samedi, janvier 20

Al Baraka lancera un crédit sans intérêt en septembre


Le directeur marketing de la banque Al Baraka, Saïd Karim a révélé à Echorouk que leur banque avait accordé – depuis quatre mois- des prêts sans intérêt à 1400 Algériens pour un montant de 130 milliards de centimes pour l’acquisition de la Symbol fabriquée localement.

Le directeur marketing d’Al Baraka a indiqué que la banque a reçu 3.000 dossiers, dont 1.600 au cours d’étude, ajoutant que la deuxième phase du crédit à la consommation sera lancée en septembre 2016 en coïncidence avec la rentrée sociale. Des crédits qui permettent aux clients l’achat des meubles et de l’électroménager.

Saïd Karim a souligné que l’opération du lancement du crédit à la consommation auprès d’Al Baraka a duré deux mois, ajoutant qu’en l’espace de quatre mois elle a pu financer 1.400 Algériens.

Un chiffre appréciable que permet à la banque d’être en tête des institutions bancaires en termes d’octroi des crédits à la consommation à l’échelle nationale.

L’interlocuteur a dit également que l’expérience acquise par la banque de 2000 à 2009 lui a permis aussi de réaliser un taux élevé de souscription de crédit à la consommation sous sa nouvelle formule en 2016, ajoutant que Al Baraka propose un marge de bénéfice de 9% annuellement qui englobe tous les frais dont ceux inhérents à l’assurance, l’assurance-vie.

Saïd indique également que la banque a offert l’opportunité aux Algériens – ne détenant pas de crédits auprès d’Al Baraka- de bénéficier de crédits à la consommation, ce qui a permis, selon lui, de satisfaire bon nombre de citoyens.

Par ailleurs, il a souligné que de nouveaux crédits à la consommation seront lancés à compter du mois de septembre prochain pour l’acquisition des meubles, de l’électroménager et des matériaux de construction conformément aux conventions conclues avec le partenaire social et les syndicats au niveau des entreprises publiques et privées.

En outre, il a précisé que Al Baraka jouit d’une bonne santé financière, notamment après la révision à la hausse de son capital de 10 à 15 milliards de dinars ce qui permettra le financement de grands projets à l’avenir.

Interrogé sur le e-paiement qui devrait être opérationnel avant la fin de l’année en cours, tel qu’annoncé par le gouvernement, le directeur marketing de la banque Al Baraka a répondu: « Nous sommes prêts et nous serons parmi les premiers à lancer l’opération».

Source de l’article

 

A découvrir aussi