Opep : en visite à Alger, le ministre saoudien du Pétrole affiche son optimisme | Accueil |Toute l'Actualité et le Buzz en Algérie
samedi, janvier 20

Opep : en visite à Alger, le ministre saoudien du Pétrole affiche son optimisme


Opep : en visite à Alger, le ministre saoudien du Pétrole affiche son optimisme

(CRÉDIT PHOTO : DR)

En visite samedi soir à Alger, le ministre saoudien de l’Énergie, de l’Industrie et des Ressources minières, Khalid Al-Falih, a souligné l’importance de concrétiser l’Accord d’Alger sur une réduction de la production de pétrole, rapporte l’agence officielle APS, ce dimanche 13 novembre.

À la recherche d’un consensus

Al Falih a notamment appelé les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à trouver un consensus : « Dans cette conjoncture marquée par une perturbation des marchés, il est impératif d’aboutir à un consensus (…) et de s’entendre sur un mécanisme efficace et des chiffres précis pour activer l’accord historique d’Alger ».

Dans ce contexte, le ministre saoudien a souligné le rôle de médiateur de l’Algérie qui « réussira à aider tous les pays à aboutir à cette entente ». Al Falih se dit « optimiste » et convaincu que la réunion de Vienne, prévue le 30 novembre prochain et censée entériner l’Accord d’Alger, « sera un succès », rapporte la même source.

Par ailleurs, il s’est montré conciliant à l’égard de l’Iran, du Nigéria et de la Libye, principales voix discordantes. Ces trois pays, touchés par les conflits ou les sanctions internationales, ont demandé une exemption de réduction de production.

Le ministre saoudien évoque la possibilité d’un « accord juste et équilibré, en permettant à la Libye et au Nigeria de relever leur production après le retour de la stabilité sécuritaire, avec un gel de la production à un seuil convenu pour l’Iran. »

Jusqu’à présent, les acteurs et observateurs ont démontré un certain scepticisme quant à la concrétisation de l’Accord d’Alger.

Source:  www.tsa-algerie.com

A découvrir aussi