RÉCEPTION DE LA NOUVELLE AÉROGARE D'ORAN EN MARS 2017 | Accueil |Toute l'Actualité et le Buzz en Algérie
samedi, janvier 20

RÉCEPTION DE LA NOUVELLE AÉROGARE D’ORAN EN MARS 2017


Les travaux de réalisation de cette aérogare, lancés en janvier 2013, ont atteint un taux d’avancement « appréciable », a-t-il indiqué à l’APS en marge d’une visite guidée pour la presse.

Des travaux supplémentaires ont été rendus nécessaires suite à une remontée des eaux souterraines sur le site. Ils interviennent conformément à une étude géotechnique complémentaire de l’EGSAO et Cosider, respectivement maître de l’ouvrage et entreprise de réalisation, a précisé M. Si Larbi.

« Cette étude confiée au laboratoire de travaux publics (LTPO) avec l’assistance du CTC a, certes, retardé le projet, mais cela nous a permis de nous rassurer sur la consistance de l’assise et des conditions de sa durabilité », a-t-il souligné.

Le DG de l’EGSAO a ajouté que l’étude a été réalisée par le groupe d’ingénierie français EGIS pour un montant de 2,9 millions d’euros.

Le même responsable a rappelé que les travaux ont été confiés à l’entreprise « Cosider Constructions » pour un délai de 36 mois et un coût global de 13 milliards de dinars, précisant qu’une enveloppe supplémentaire de 8 milliards DA a été octroyée, en raison du coût des équipements prévus pour cette infrastructure.

Dans le même cadre, les responsables techniques de ce projet ont fait savoir que le taux d’avancement des travaux des fondations est de 100% et celui des gros £uvres est de 25%.

Au sujet de l’impact du projet, le Dg de l’EGSAO a indiqué que cette nouvelle aérogare répond au souci de désengorger l’actuel aéroport, dont la capacité réelle est de 800.000 passagers par an, alors que dans les faits et de par sa vocation régionale, il dépasse les 1,2 million de passagers par an.

Une fois achevé, la nouvelle aérogare qui sera destinée aux vols internationaux, sera « immédiatement suivie d’une autre opération consistant à relooker l’actuelle aérogare qui sera réservée au trafic intérieur », a-t-il confié. Une fois les deux projets livrés, les capacités d’accueil atteindront 4 millions de passagers par an, extensible à 6 millions selon les besoins, a-t-on indiqué.

La nouvelle aérogare est en cours de réalisation à l’ouest de l’actuelle infrastructure, sur une superficie de 49.000 mètres carrés. Deux pistes d’une largeur de 45 m et d’une longueur respectivement de 3.660 et 3.000 mètres constitueront l’aire d’atterrissage et de décollage avec 16 positions d’aéronefs.

En outre, un parking à étages et plusieurs autres sont prévus sur le site, ainsi qu’une nouvelle tour de contrôle d’une hauteur de 49 mètres qui sera confiée à l’Entreprise nationale de navigation aérienne (ENNA), a-t-on encore signalé.

Source: www.algerie-focus.com

A découvrir aussi